mercredi 20 juin 2007

4 - Ta première sortie en forêt

Avant de commencer, cher lecteur, je vois bien que tu es interloqué. "Il nous fait attendre cinq jours pour une histoire de forêt ?" te dis-tu. Des évènements tragiques ont lieu partout dans le monde: Palestine, Irak, Eve Angelli, etc. Tout ça fait froid dans le dos et moi je trouve le moyen de te parler d'une poignée d'arbres ? Ne ris pas trop vite et avant de t'énerver prends au moins le temps d'écouter ce que j'ai à te dire.

Forêt n.f. : Grande étendue de terrain couverte d'arbres; ensemble des arbres qui la couvrent.
(Petit Larousse 2005)
Derrière cette définition des plus simples se cache en fait un des lieux qui d'une manière générale inquiète le plus l'humanité.
Combien de contes, légendes ou autres mythes ont pour cadre la forêt ? Crainte ancestrale facilement explicable: nuit permanente, animaux potentiellement dangereux, bruits inquiétants, lieu où l'on se perd facilement ... Il ne fait pas bon habiter ces lieux maudits.

D'ailleurs, cher lecteur, dressons, si tu le veux bien, une liste bien sûr non exhaustive des multiples références à la forêt que ce soit dans la littérature ou les légendes populaires.
Le château de la Belle au bois dormant est protégé par une forêt d'arbres épineux. Blanche-Neige se perd dans la forêt avant de rencontrer les nains. Merlin et Viviane vivaient où ? Rappelle toi, dans la forêt de Brocéliande. Où va-t-on pour perdre le Petit Poucet et ses frères ? En forêt ! et que dire de la terrible forêt de Fangorn, capable de tuer une armée entière d'orcs sanguinaires et abritant les spectaculaires Ents. Robin des Bois se cachent en forêt là où il est sûr que personne ne viendra le chercher. C'est parcequ'il connaît mieux la forêt que le loup arrive avant le petit chaperon rouge chez la Mère-Grand. S'enfuir et disparaître c'est prendre le maquis. Se promener dans la forêt pour un romain est l'assurance de tomber sur Astérix et Obélix et de se prendre une vilaine dérouillée.

Reprenons notre souffle si tu le veux bien.

Mais les représentations modernes ne manquent pas: Forêt de béton pour des lieux urbains sales et hostiles. Quel joueur de football n'a jamais ragé de voir son tir arrêter par une "forêt de jambes". Le cinéma hollywoodien n'est pas non plus en reste: que trouve-t-on dans les chaudes et humides forêts tropicales: le grand Anaconda ou l'horrible Predator.
Les dictons et proverbes entretiennent le mythe: "C'est l'arbre qui cache la forêt" "Il y a forêt sous roche" "Ça sent le sapin" "Se jeter dans la gueule de la forêt". (Comment ça je triche ?)
Il n'y a guère que la forêt noire, délicieux gâteau au chocolat qui ne soit pas inquiétant. (Quoique certains contes bavarois te feraient froid dans le dos.)

Bref, la forêt fait peur et ça date pas d'hier. Maintenant tu comprends sûrement le frisson de plaisir malsain qui t'assaille lorsque tu regardes ces reportages sur des gigantesques feux de forêts au Portugal ou sur la déforestation massive en Amazonie. C'est très simple, tu sens que tu peux dominer cet être sombre et silencieux.

Trêve de bavardages, pour une promenade en forêt je te conseille des corbeaux avec The Cure et (tu l'auras deviné) A Forest.



Hum scary, isn't it ?
Datant de 1980 on sent que le groupe veut tenter des nouveaux effets alors que le numérique n'existe pas encore, ce qui donne un effet vieilli assez appréciable et ici, encore une fois avec Robert Smith, les paroles sont joyeuses: un homme se perd en courant après la voix d'une fille dans une forêt sombre où il se perd à tout jamais.
La chanson n'en est pas moins entraînante et on a l'impression d'être devant un des ancêtres de la musique électronique (une version acoustique a tout de même été enregistrée pour un Best Of, à écouter c'est assez étonnant).
Alors habille toi en noir, cerne toi les yeux au charbon de bois et danse à la manière des freaks de South Park.

La forêt n'a désormais plus aucun sujet pour toi ainsi que sa place prépondérante dans la mythologie populaire ( de Perrault à The Cure).
Tu es maintenant fin prêt pour ton excursion. Je te souhaite qu'elle ne te soit pas fatale.

Bien à toi.

6 commentaires:

Ghislain a dit…

Toujours sympa The Cure

Monsieur Jacky a dit…

5 - Ta première traversée du désert?

Ladislas a dit…

ton logo d'en haut donne du très très gros PHAT comme tu dis. Je kiffe surtout TTC : "sale pute tu cries trop fort et ta chatte elle pue le rochfort ! sale pute crie plus fort que mes voisines sonnent à la porte, donc suce ma bite jusqu'à ce que ça te fasse un trou derrière la tête "

TTC POWA!

Mr Le Ministre de ta Culture a dit…

Ca c'est beau ...
A quand une réforme de l'educ nationale pour intégrer TTC en poèmes.

Par contre "Ca envoie du gros Phat" il faut dire :)

Anonyme a dit…

Eh beeen
Je te connaissais pas des talents de bloggeur....
Mais Juin 2007 ? Que s'est-il passé depuis ?
C'était pourtant bien...

Your secret admirer

Monsieur Jacky a dit…

Un an, déja... Bon anniversaire !